Open N2 – Clap Clap, c’est le bruit …

Facebooktwitter

… que nous avons tous fait en cette fin de dimanche : un Clap pour la montée, un Clap pour le Spirit, un Clap pour les bénévoles de l’organisation.

Des super résultats qui concluent une super année : atteinte du double objectif pour l’Open 1, lors d’une phase magnifiquement organisée à la maison. Revenons sur ce superbe weekend.

Samedi

Samedi matin, début tranquille avec l’installation de la buvette et des terrains au Stade Raymond Espagnac à Grenoble.

Pour cette phase 3 de poule haute, nous attendons RFO (Ile de Ré), Tsunami (Nemours), Mr Friz (Rennes), Revolution’Air (Paris), et les voisins Moustix (Lyon).
Au programme de ce samedi, les 2 derniers matchs de poule pour chaque équipe, puis pour dimanche, les demi-finales et finales.

Pour cette phase, notre roster est complet : 21 joueurs !

De gauche à droite, et de haut en bas :
JKeum, Jose, Keke, Lolo, Chris, Pierre, Tutu, Jej, Raph, Jeannot, Théo, Guigui
Nathus, Bribri, Ju, Joe, Baptou, Roro, FX, Vince, Bobo

4ème match de poule contre Mr Friz (Rennes)

Pour débuter, nous jouons Mr Friz. Il nous « suffit » de gagner ce match à notre portée (ils sont 3ème de poule B) pour assurer notre qualification aux demi-finales.

Nous entamons bien ce match, mais n’arrivons pas à être précis sur nos passes. Nous sommes devant au score mais Mr Friz ne lâche absolument rien et réussi à nous remonter en fin de match.

Défaite Monkey 13-15 Mr Friz

Grosse désillusion pour nous. Cela rabat toutes les cartes et change ce que nous avions anticipé : il faut donc maintenant gagner Tsunami pour atteindre nos objectifs.

Cela ne va pas être une mince affaire, mais avec la présence de M. Olivier VÉRAN, député de la 1e circonscription de l’Isère, nous devons faire bonne figure.

5ème match de poule contre Tsunami (Nemours)

Nous enchaînons donc contre Tsunami, que nous avons déjà rencontré plusieurs fois cette année : en indoor, en mixte, et à la phase aller.

Nous commençons à bien connaître cette équipe : un mélange de jeunes talents qui commencent à avoir une sacrée expérience et de de vieux briscard qui donnent le tempo à l’équipe.

Le match est serré, pas tout à fait la même physionomie que le match précédent.

Nous sommes menés quasiment tout le match, et bien que nous recollions à 13-13 nous n’arrivons pas à passer devant et à terminer.

Défaite Monkey 13-15 Tsunami

Pour tout le monde c’est la désillusion, l’échec de nos objectifs. Nous remontons en cause et refaisons les matchs dans nos têtes.

Puis là, nous venons nous dire dans l’oreillette, que finalement nous sommes 4ème. Nous sommes exæquo en point de classement avec Mr Friz mais nous avons 4 points de plus au goal-average.

Pétard, c’est la délivrance, nous ne sommes vraiment pas passé loin ! Certains disent que nous ne le méritons pas, d’autres se disent que c’est le destin et cela va nous galvaniser pour la suite.

Pour nous remettre de toutes ces émotions, nous passons un bon repas aux 3 Brasseurs

C’est à ce moment-là que nous nous creusons la tête avec Boris pour savoir quelle équipe nous alignerons le lendemain pour jouer la demi-finale contre Lyon, sachant que si nous la gagnions nous serons qualifiés pour la montée en N1. Petite pression.

Notre principale difficulté durant nos derniers matchs est d’assurer les points d’attaque. Nous décidons donc de faire un 7 d’attaque puis 2 autres lignes de 7 de défense : une plutôt individuelle, et l’autre plutôt de zone.

Si nous gagnons ce match, ce sera en équipe !

Dimanche

Demi-finale contre Moustix (Lyon)

Après une nuit très courte, levé à 6h30 pour réinstaller la buvette et les terrains, premier match à 9h, sous la pluie. Cela change du temps magnifique de la veille : le Vercors et la Chartreuse sont invisibles.

Nous commençons bien notre match. Les points se suivent des deux côtés, malgré la météo.

C’est un match très accroché. Les Moustix prennent à leur avantage 2 breaks après quelques points, mi-temps 6-8 pour eux. Sous les encouragements de M. Eric PIOLLE, nous devons rester dans le match.

À la reprise notre attaque marque quasiment tous ses points, notre défense de zone marche bien. Nous récupérons les 2 breaks pendant le match, eux aussi et reviennent à 12-12. Puis nous faisons les défenses et menons 14-13, puis 14-14 : universe en attaque ! #DoubleDab

À la suite d’un catch de fou devant la zone, nous appelons un temps mort pour rester lucide.

Reprise …

… et c’est le point !

Victoire Monkey 15-14 Moustix
LES MONKEY SONT EN N1 !

Maintenant, le match qui reste ne sera que du plaisir. Il permettra d’assurer notre second objectif qui est le podium au SOTG : en fin de phase 2 nous étions bien placé et les 3 match déjà passés ce sont très bien déroulés.

Petite finale Moustix vs RFO

Avant nous se joue la petite finale RFO vs. Moustix. Le gagnant montra également en N1.

Nous sommes tous derrière les copains Moustix. Ils courent tout le long du match après le score. 14 – 10 pour RFO, ils appellent un temps mort devant la ligne Moustix, cela sent malheureusement la fin …

Mais les Stix ne sont pas encore mort, ils réussissent la D et à marquer le point ! Ils réitèrent le geste : 14-12.

Sur le point suivant, malheureusement pour les Moustix, RFO réussit à marquer leur attaque cette fois : Victoire de RFO 15-12 Moustix.

Moustix jouera en N2 l’année prochaine, malgré leurs doubles premières place en poule A et poule haute. Ils n’ont pas eu la vista au bon moment. Ce sera votre tour l’année prochaine les gars !

Finale contre Tsunami (Nemours)

Place maintenant à la finale. Le beau temps est revenu et nous jouons donc pour une énième fois les Tsunami. Et vu que nous montons tous les 2 en N1, ce sera la même chose l’année prochaine 🙂

Tout comme la veille, les points se succèdent. Tsuna passe devant, nous recollons, ils repassent devant, nous re-recollons, tout ça nous mène à un logique 9-9.

A ce moment nous commençons à perdre l’équilibre entre l’intensité et la lucidité, et faisons des erreurs de choix et de placement. Dans le même temps Tsuna remet l’accélérateur et remporte la victoire

Défaite Monkey 11-15 Tsunami

L’équipe est bien sûr déçue, à chaud, mais tout cette expérience sera bénéfique pour la saison prochaine. Finalement, Tsunami est champion de N2.

Et nous recevons des mains de M. Pierre ARNAUD, nouveau président de l’OMS, le trophée du SOTG avec plus d’un point d’avance sur le second !
C’est exceptionnel !

Classements finaux :

Merci à tous pour cette saison, et pour l’orga de cette phase, tous les joueurs des autres équipes ont adoré la buvette, ainsi que M. PIOLLE avec nos croque-monsieur.

Et rendez-vous l’année prochaine pour pleins de match en N1 : indoor, mixte, open ; et aussi peut-être 2 nouvelles compétitions pour les Monkey, le Beach et le Master Open !

Maintenant place à la fête !

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *