Mixte 2019 – le résumé des 2 phases

Facebooktwitter

Après une saison outdoor chargée, il est temps de revenir un peu sur le championnat qui l’a lancée … Retour en image sur un début de saison outdoor mixte plein d’émotions !

Phase aller

Que l’attente fût longue depuis ce match contre le PUC qui nous classait 5ème de France l’année passée ! Une équipe qui se découvrait il y a un an et qui comptait bien reprendre du service en 2019 pour parcourir la France en quête de la réussite du plus beau scoober main gauche.

Cette année le groupe était de 27 zouaves (15 mecs et 12 filles), pour seulement 9 de chaque sexe qui irait en championnat. (Avant on partait à 10 gars et 8 filles mais avec toutes les histoires de #balancetonporc et compagnie je crois que les coachs se sont ravisés).

Et nous voilà embarqués le 30 et 31 mars derniers dans le monkeybus pour cette première phase de championnat … cap sur Sélestat !

La team « logement » plus communément appelé « la garde de nuit », nous avait trouvé des petits bungalows bien sympas pour nous ressourcer le vendredi soir (#nuitcourte). Personnellement, étant fan de camping depuis la performance de Franck Dubosc dans le film du même nom, j’étais aux anges (n’oubliez pas on est tous le beauf de quelqu’un !).

Samedi

Après avoir revu quelques classiques dans le minibus depuis le camping jusqu’au terrain, nous voilà en tenue sur le terrain à préparer notre premier match contre Discobols (Nîmes) !

Routine d’avant match et sourires avec les copains rythment ces avant-matchs, mais la concentration était au rendez-vous. Que d’envie sur ce match et une victoire méritée qui marque ce début de championnat mixte ! (Pas trop de détail sur ce match car je m’en souviens plus trop … parait que ça se fait dans un résumé de dire ça ! #Léa)

1er match : Monkey 15 – 9 Discobols


Le groupe est content de cette entame mais le plaisir sera de courte durée car le deuxième match du week-end est celui contre un des favoris : Izaka (Noisy-le-sec).

Beaucoup avait pour souvenir le match de l’année dernière où nous perdons de peu après un match très serré … cette année la désillusion nous attendait !

Izaka rentre très fort dans ce match et nous surprend avec sa puissance physique. Nos petits Monkeys se font largement mener en première mi-temps et baisse les bras … Discours des coachs à la mi-temps (on ne vous fait pas un dessin on s’est fait secouer net !), la tension baisse, on nous dit que l’on va perdre ce match mais pas comme ça ! Là notre jeu revient enfin ! Quelques actions construites arrivent à trouver le chemin de la End-zone et nous voilà vaincus mais au moins ce n’est pas la piquette … Jacques.

2ème match : Izaka 15 – 9 Monkey


Après cette première journée bien chargée et les jambes un peu lourdes, retour au camping pour une soirée bien arrosée en boite de nuit pour décompresser avant les matchs du lendemain qui seront décisifs pour aller en quart de finale !

#awardDuStyle2019

Dimanche

Le dimanche s’annonce rude avec deux matchs contre le PUC (Paris) et Tsunami (Nemours).

Nous abordons ce match avec beaucoup d’importance, l’année passée le PUC finit juste derrière nous et nous savons pertinemment que nous jouons des places chères ce jour-là !

On aperçoit quelques bonnes recrues dans leur équipe et nous savons qu’ils ont bien préparé leur championnat mixte.

Le match est intense mais ne joue pas en notre faveur et nous sommes menés tout au long de cette partie … L’équipe adverse est plus forte que nous et mérite sa victoire mais ça n’empêche pas que nous avons le moral dans les chaussettes.

3ème match : PUC 15 – 10 Monkey


Nous n’avons pas vraiment le temps de nous morfondre car le dernier match s’enchaîne et nous n’avons pas le choix, il nous faut cette victoire pour continuer le championnat avec le haut de tableau !

Le match contre les Tsuna débute fort et le score est serré tout au long de la partie. Nous essayons de creuser l’écart car nous les savons capables de revenir de loin(g) sur un universe (Cf un match d’indoor Open #jesuislachevilledebobo).

Pourtant nous n’y échappons pas, le score évolue jusqu’au fameux Universe Point !

Je me souviens bien de ce point pour le coup : j’étais sur la sideline quand on a aperçu un peu tard le poach d’une joueuse de Tsuna venir défendre notre petit Pierre. Propre comme jaja en plus celle-là ! Derrière nous défendons notre bout de gras pour récupérer le disque mais un break inside du futur atterri on ne sait comment dans la main d’un joueur adverse en pleine End-zone …

Fin du match et encore une défaite pour les braves singes.

4ème match : Monkey 11 – 12 Tsunami du Loing


Nous sommes déçus de notre première phase forcément et savons que le seul moyen d’accéder au quart de finale sera de battre Sesquidistus.

Après cette journée pourrie, nous entamons la route du retour qui nous réserve encore quelques aventures. Grand débat pour savoir où nous irons manger et nous choisissons le pizza del’Arte du coin. Je ne critique pas mais quelle erreur de s’arrêter 2h pour manger quand tu as 5h de route !

Comme quoi ce fût le week-end des mauvais choix (et du mauvais goût CF photos ci-dessus) mais aussi l’occasion de tirer des leçons de ceux-ci !

Petit singe va continuer d’apprendre et deviendra grand !

Phase retour

La deuxième phase mixte nous emmène loin, très loin … à Angers. Après de longs, très longs débats pour savoir qui allait pouvoir dormir « convenablement » à Angers, les chanceux prirent la route tôt dans l’après-midi pour aller en direction du petit camping qui allait nous accueillir pour le week-end.

En revanche, le deuxième minibus est arrivé plus tard dans la nuit après quelques petits détours que l’on doit aux supers pilotes et copilotes ! Mais quel plaisir d’admirer la campagne avoisinante alors qu’une longue nuit de sommeil de 6h nous attend !

Après une grosse nuit et un petit-déjeuner de folie, il est temps de rejoindre les terrains pour s’échauffer et attendre notre petit Pierre sans doute kidnappé par nos prochains adversaires, Sesquidistus (Strasbourg).

Bon, la nuit avait déjà commencé

Samedi

Premier match du jour, et dernier match de poule, contre Sesquidiscus (Strasbourg).

On a la rage et l’envie en ce beau (et froid) samedi matin ! Ce match peut nous permettre d’être en poule haute mais il est à double tranchant. On sait que nos adversaires sont forts, et qu’il ne faut pas démériter face à eux.

On essaie de mettre beaucoup de défense « mixte » pour les déstabiliser mais rien n’y fait, ils nous mènent 8-5 à la mi-temps. On ne perd pas la main lors de la deuxième mi-temps en réussissant à réduire l’écart en arrivant à recoller à 9-11. On perd 9-12 à la fin du temps. Malheureusement, pas de temps pour refaire le match car nous allons devoir nous démener pour jouer le maintien pendant la suite du week-end.

5ème match : Monkey 9 – 12 Sesquidiscus


En ayant perdu ce premier match, nous n’avons plus de choix que de tout gagner. Et les petits monkeys sont au rendez-vous !

Le premier match de maintien nous oppose à Friselis (Versailles). Nous rentrons dans ce premier match comme p… euh de belle manière en assurant une avance de 5 points à la mi-temps, avec un score de 8-5 pour nous.

Habituellement, les Monkey sont réputés pour se la couler douce en deuxième mi-temps lorsqu’il mène la danse … mais pas cette fois ! On maintient notre avance et gagnons le match 15-7.

1er match de maintien : Monkey 15 – 7 Friselis


Étant en poule basse, nous avons un troisième match aujourd’hui. Nous retrouvons nos adversaires de la première phase, Discobols ! Nous savions qu’ils avaient envie de prendre leur revanche et de sauver leurs fesses pour ne pas descendre en N2 ! A l’issue de ce match serré (15 – 11), la journée s’achève avec un avant-goût du maintien. Mais attention le dernier match peut être couperet car Raging a tous gagné de son côté aussi !

Après trois matchs intensifs (et beaucoup de smiles !! Mais pas de douches mixtes…), nous décidons de faire un méga apéro/pizzas des familles aux mobil’homes ! Il faut donc agencer l’un d’entre eux pour que nous arrivions à rentrer les 19 lurons dans 4 mètres carrés. On a même le droit à du vin pour accompagner nos pizzas à la patate (patate rebloch’, patate raclette, tout y passe vin dieu !)

2ème match de maintien : Monkey 15 –11 Discobols


Après une nuit réparatrice (et pleine de rêves de poule haute) et malgré le ventre au bord de la rupture nous regagnons notre petit terrain pour affronter notre dernier adversaire !

Dimanche

Ce dernier match de poule nous oppose à Raging Bananas (Nantes), qui ont eux aussi gagnés tous leurs matchs de maintien jusqu’à présent. On doit donc impérativement gagner !

On est donc chauds comme la braise et suractivés pour la plupart (on sait très bien que pour certains ce n’est pas possible le matin). Cette équipe n’est pas à prendre à la légère (RIP le mixte 2018, où on perd à l’universe) et on rentre fort dans ce match en menant 5-2 avec notre petite défense made in Grenoble !

Et un petit drop, un !

Le match se poursuit, avec beaucoup de défenses et turn des deux côtés mais on conserve notre avance en menant 9-5. Mais là, patatra c’est le drame !! Raging nous recolle 9-10 et on commence à avoir des sueurs froides !! Il est grand temps de se ressaisir… Cela devient compliqué et on perd…

Non c’est une blague, on assure le maintien avec une belle victoire 15-11 !!!!! (Quelle bonne blague Alix !)

3ème match de maintien : Monkey 15 –11 Raging Bananas


Après avoir fêté ça, prit des douches bien chaudes, on décide de repartir en direction de Grenoble (comme si on avait le choix) avec l’espoir de ne pas rentrer trop tard. Les deux minibus se rejoignent sur une aire afin de partager un succulent repas au flunch local … de l’aire d’autoroute. (Mais ça va c’était quand même bien, il y avait Jean en salopette #Charlesingalls).

Le Flunch, ça inspire des personnes …

Il est temps de digérer avec des blinds-tests de tous genres (grosse ambiance) avant d’arriver !

C’est ainsi que s’achève notre saison mixte, mais avec un groupe encore plus soudé et des rêves plein la tête !

La belle équipe !!!! De gauche à droite :
En haut : Jean, Tuhiva, Joe, Alix, Vincent, Brice, Kévin, Anaïs, Pierre, Lauranne, Kaka.
En bas : Théo, Lucile, Pauline R, Alice, Elodie, Boris, Pauline B, Nathan

Et aussi, je vous aime !

Par Boris (phase 1) et Alix (phase 2)

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *